Je n’ai de cesse que de louer les Verticalités tel un credo philosophique cher à mes yeux parce qu’en fait je pose une question. Quand chaque citoyen se réveillera parce qu’il en a assez lui aussi de voir des incivilités, des abus de pouvoir, des insultes à l’intelligence, des injures constantes portées à la solidarité et à l’élévation de l’âme ?

Pourquoi le panneau stop est il de forme octogonale ?

C’est un papier jeté parterre, c’est un mégot balancé dans une poubelle, c’est un poing dans la figure pour un regard, c’est un coup de couteau pour une place de parking. La cour est pleine mais l’humain continue de polluer de ses sales semences un univers qu’il s’acharne à enlaidir. Pas toujours, fuyant la masse docile et soumise, parfois un artiste est invité à apporter un peu de repos dans cette folie démentielle. Le temps d’une respiration.

Tête basse, l’humanité subit l’évolution d’une pathologie chronique présente dès les premiers jours de sa naissance qui la maintient au sol. Le mal est incurable et tout ce qui a été tenté pour améliorer son état de santé ne représente que des pansements sur une jambe de bois. L’instinct de survie de cet individu incomplet est si mal maîtrisé qu’il est sans cesse entraîné dans des tourbillons répétitifs où le vice succède au talent, le mal au bien, la stupeur à l’effroi. Son chemin est semé de blessures et de violences. Il se proclame gardien de la paix mais provoque en permanence la guerre.

Son approche égocentrique de la vie l’incite à se détourner de la nature qui autrefois fut sa seule mère protectrice. En voulant contrôler sa destinée ce drôle d’animal se cogne à des murs qui le renvoient à un reflet qu’il ne veut surtout pas voir. Il s’imagine fort tout en étant faible, il se croit au-dessus de la mêlée alors qu’il est en dessous. Est-il encore temps pour ce mangeur de rêves et d’espoirs de se relever et de prendre de la hauteur ? Saura-t-il enfin oublier cet ego surdimensionné et ces excès paranoïaques qui le tarabustent sans fin pour remplacer ces habitudes pathétiques par des verticalités opportunes ?

Bruno San Marco
Photos (3) Fresque Jungle rue Alain à Nîmes, @sanmarcobruno

9 commentaires sur « Un peu d’humilité »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s